Hirustica

Hirustica

Le label des musiciens voyageurs
Jean-Luc Thomas & Gaby Kerdoncuff

BALEER BRO

Distribution

Korentin Le Davay : chants
Gabriel Faure : violon
Jean-Luc Thomas : flûtes traversières en bois

Spectacle

Le trio Baleer Bro s’est constitué pour les 200 ans de la naissance de François Marie Luzel à Plouaret, en juin 2021. Les artistes travaillent sur une lecture contemporaine des collectes de Luzel en Trégor. « Baleer Bro » signifie « Marcheur de pays », en référence à un texte d’Anatole Le Bras.

« Parfois, la porte retentissait, à la « demande d’ouverture » d’un passant. Keramborgne, comme toutes les demeures bretonnes, était une maison hospitalière. On faisait entrer le baleer bro, le « chemineur de pays », colporteur ou mendiant. Les rangs se desserraient pour lui faire une place. Il prenait sa part du feu et de la chandelle, et la payait en étalant devant les yeux de l’assistance des images coloriées de couleurs vives, ou en détaillant son répertoire, toujours très garni, de chanson et de récits de toute sorte. »

Anatole Le Bras – Introduction des Chants et Chansons populaires de la Basse Bretagne de F.M Luzel – Sonioù 1

Biographies

Korentin LE DAVAY 

Trégorrois jusqu’au bout des ongles et bretonnant chevronné qui s’est formé auprès des anciens, Korentin LE DAVAY habite dans le coin de Lannion où il est bien connu comme chanteur de fest-noz et rossignol ambulant des marchés locaux.
Il s’initie au kan ha diskan auprès de Christophe Le Menn tout d’abord puis poursuit son apprentissage à travers les différents stages musicaux de la Chapelle Neuve, de la nuit de la gavotte, de Plézidi et de bien d’autres encore. Il rencontre régulièrement des chanteurs chez eux et s’initie ainsi auprès des Troadec, d’Ifig Castel et d’Annaig Gorju, de Louis Lalour et de Claude Lintanf.
Ces formations actuelles sont multiples. Il chante régulièrement en kan ha diskan avec plusieurs personnes et notamment Ifig Troadec, Paul Salaun et Claude Lintanf. Il va de fest- noz en fest-noz avec le jeune groupe War-sav, et apparaît parfois au côté du duo clarinette accordéon chromatique Messager-Le Gallic.
Depuis quelques années, Korentin s’intéresse également au large répertoire trégorrois de chant à écouter et tente de le faire vivre et de le partager. Avec son compère clarinettiste Mathieu Messager, qui porte le même intérêt, ils jouent ensemble sur les marchés ou dans les veillés du trégor. Ils organisent également des rendez vous chanté à domicile. En solo, il arrive que Korentin Le Davay intervienne aussi pour animer des marches ou d’autres événements festifs ou militants.

Gabriel FAURE 

Né en 1983, Gabriel commence le violon en même temps que l’école. Dix ans au conservatoire de Caen lui suffisent pour lui donner le goût des découvertes musicales.
Depuis lors, sa recherche artistique l’a emmené vers la musique bretonne bien sûr, mais aussi vers les pubs d’Irlande, les rives orientales de la méditerranée : Turquie, Algérie, Israël et plus récemment vers les Balkans. Le mélange de ces influences lui permet de créer un style de jeu riche, unique et toujours surprenant duquel se dégage une émotion sensible.

Jean-Luc THOMAS 

Musicien voyageur, Jean-Luc Thomas travaille depuis de nombreuses années sur la dualité entre son terreau de Bretagne et des rencontres vers d’autres esthétiques (jazz, musique contemporaine…) et d’autres cultures (Brésil, Niger, Inde…). Entre écriture et improvisation, il développe un langage servant avant tout à communiquer au fil des aventures que son parcours lui a permis (et continue) de tisser.

Abonnez-vous à notre newsletter

Social