Hirustica

Hirustica

Le site des musiciens voyageurs
Jean-Luc Thomas & Gaby Kerdoncuff

KAZUT de TYR – JORJUNA

15,00

Jorjuna named after a 10-beats rythm, common to Afghans, Armenians, Turks, Kurds, Arabs and Persians.

Artists

Gabriel Kerdoncuff : trompettes, bombarde – Jean Le Floc’h : accordéons – Yves-Marie Berthou – Maëlle Vallet : qânûn
Invités/guests : Kani Kamar : voix (Kurdistan) – Éric Menneteau : voix (Bretagne) – Lionel Mauguen : saz

Tracks

1- Ton Bale Daniel Philippe • 1’54
2 – Mihabadim • 4’07
3 – An hini gozh • 4’02
4 – Sure Gul • 4’05
5 – Boked Eured • 6’36
6 – Donnio • 2’27
7 – Rasidov Pravo • 4’58
8 – Plac’h an tour • 4’56
9 – Agir Barane • 3’20
10 – Baleu de Loudia • 1’14
11 – Dabke de Loudia • 4’34
12 – Gavotenn Plouenez • 3,07
13 – Le loup pendu • 3’05

2 reviews for KAZUT de TYR – JORJUNA

  1. NazOke in Le Kedistan

    Je vous décris la rédaction du Kedistan : Tous mes camarades travaillent, chacun dans un son coin. Je clique au hasard sur “Mihabadim”. Je vois les oreilles se dresser, y compris celles des chats. Et quasi instantanément tout le monde rentre dans la danse… Je me marre en observant, les plus speeds taper le rythme sur la table, ou du pied pour les plus calmes…
    Nous nous laissons nous porter, chacun avec sa propre lecture mélomane, selon ses affinités géographiques, culturelles et linguistiques, de Bretagne au Moyen-Orient, ou en sens inverse, au choix. Et cela arrive tellement naturellement que “tu ne sais plus où tu habites”. Non je ne parle pas de se sentir perdu, mais d’être au contraire, partout à la fois, et de se sentir chez-soi.

    Nous sommes dans des contrées musicales, loin de fantasmes de métissages vidés de sens, de consommation de culture exotique, et d’exercice de style local. C’est une quête difficile, mais avec sincérité, habileté et Art, Kazut de Tyr nous offre le graal.
    février 2017 – article à lire ici en intégralité

  2. Anne Berthod / Télérama – Sortir

    « Avec sa trompette qu’il troque parfois pour une bombarde, le musicien Gaby Kerdoncuff donne des airs de fanfare balkanique à ce trio breton (avec accordéons et percussion) qui emmène une tripotée d’invités sur des chemins orientaux, croisant danses bretonnes et chants kurdes, gammes anciennes et microtons. C’est original, tonique et dansant ! »
    mars 2017 – article à lire en intégralité ici

Add a review

Subscribe to our newsletter

Vous affirmez avoir pris connaissance de notre Politique de confidentialité . Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l'aide des liens de désinscription.

Social